Affaire Sobrinho: l’Etat s’appuie sur les conditions du BOI

Affaire Sobrinho: l’Etat s’appuie sur les conditions du BOI

08 Nov 2017

L’Express

La confirmation vient du Premier ministre (PM) lui-même. Le Board of Investment (BOI) a bel et bien autorisé l’Angolais Álvaro Sobrinho à acheter 12 villas à Maurice. L’express en avait d’ailleurs fait état hier. Mais cette autorisation a été donnée sous certaines conditions, a précisé Pravind Jugnauth, en réponse à une question de Reza Uteem durant le Prime Minister’s Question Time.

«Si Álvaro Sobrinho n’a jamais été condamné par une cour de justice, il est difficile de lui refuser une licence d’investissement, soutient-on dans les hautes sphères de l’Hôtel du gouvernement. On ne peut pas lui dire non, mais on peut lui imposer des conditions.»

Transfert de fonds

Selon le PM, les conditions rattachées à l’autorisation du BOI s’assureront que les fonds utilisés par Álvaro Sobrinho pour un investissement foncier, à Maurice, sont fiables. Ces conditions, mises en exergue par l’express hier, mardi 7 novembre, comprennent surtout un engagement en bonne et due forme de la part de la banque commerciale (voir plus loin) qui transférera les fonds et qu’elle s’engage à veiller que toutes les procédures soient suivies. L’institution devra ainsi vérifier la provenance des fonds et compléter les procédures ayant trait au Know your client notamment.

Concertation avec la banque du Canada

Du côté de l’Hôtel du gouvernement, on indique que le BOI est en concertation avec la Bank of Canada. Une institution que notre source décrit comme «fiable» et «ayant une bonne réputation».

Dans sa réponse, Pravind Jugnauth a précisé que trois hommes de loi ont été consultés avant que cette permission ne soit accordée. Cependant, contrairement à ce qu’a révélé l’express dans son édition de mardi, le Premier ministre a affirmé qu’un seul des Senior Counsels sollicités a donné un avis défavorable à l’octroi du permis. Pourtant, l’express a la preuve que ce n’est que plus tard, lorsqu’un «further advice» a été demandé, qu’un  avis favorable a été émis, accompagné de conditions.

Investissement de Rs 356 m

Dans sa réponse à une supplementary question de Shakeel Mohamed, le PM a révélé que les deux Senior Counsels sont Mes Rishi Pursem et Maxime Sauzier. Sollicité, le premier n’a pas répondu à nos appels. Le second a, lui, souligné qu’il ne pouvait divulguer les raisons de son avis juridique sans l’aval de la BOI.

La réponse de Pravind Jugnauth jette, cependant, la lumière sur les biens fonciers d’Álvaro Sobrinho à Maurice. Selon le PM, l’homme d’affaires angolais souhaite acheter 12 villas sous le Property Development Scheme, de la société Le Loiret Ltd.

Le seul actionnaire de Le Loiret Ltd est Royal Park Balaclava Ltd, une société qui appartient à plusieurs personnes dont Bernard Maigrot, Mushtaq Oosman ou encore André Bonieux. Un investissement qui est à hauteur de Rs 356, 25 millions. La demande pour acheter ces villas a été faite au BOI, le 22 août.

Vango Property Ltd, compagnie d’Álvaro Sobrinho, détient un lopin de terre de 3 838 m2 d’une valeur de $ 1,2 million, à Ebène. L’homme d’affaires et son épouse, Ana Madelano, sont, eux, propriétaires d’une villa d’une valeur de Rs 56,1 millions, à Royal Park, Balaclava.